100 millions de plus pour l'entretien du patrimoine

Publié le par Le Barde

Le président de la République a annoncé mardi 13 janvier à Nancy une rallonge de 100 millions d'euros dès 2009 pour la rénovation et l'entretien du patrimoine, portant ainsi à 400 millions le budget du ministère de la Culture consacré à cette action.


Un montant réclamé depuis plusieurs années par les défenseurs du patrimoine, notamment le GMH (Groupement français des entreprises de restauration des monuments historiques, affilié à la FFB), qui se félicite de cette annonce.


"Notre patrimoine est une richesse qui n'est ni suffisamment entretenue ni suffisamment exploitée. On estime à 10 milliards d'euros la somme totale qu'il faudrait investir, dont 5 milliards au titre des monuments protégés en péril, sans compter la nécessaire rénovation des établissements culturels comme le Quadrilatère Richelieu de la BNF, ou la construction de la Cité de Pierrefitte dessinée par Massimiliano Fuksas pour accueillir nos archives nationales", a reconnu le Président. "J'ai donc décidé d'inscrire 100M€ de plus au budget du ministère de la Culture, ce qui fait que, rien qu'en 2009, le ministère de la Culture consacrera 400M€ à l'entretien de notre patrimoine. Cet effort sera maintenu pendant les années suivantes et ne fera l'objet d'aucun gel tant que je serai Président de la République", a-t-il promis.


"La ministre décidera elle-même le choix des sites à rénover, mais je pense qu'il y a trois priorités trop souvent sacrifiées : nos grands monuments emblématiques ; nos cathédrales et nos abbayes (...) et bien sûr, je pense particulièrement au patrimoine des petites communes rurales".


"Je voudrais aussi que soit autorisée sans condition l'application du régime fiscal du mécénat aux apports des citoyens et des entreprises aux restaurations de monuments publics et privés", a également déclaré le chef de l'Etat avant de souhaiter que "soit examinée la possibilité de concéder l'exploitation de monuments publics à des entrepreneurs et des collectivités publiques, en veillant à la qualité du projet culturel".


Par ailleurs, Christine Albanel a lancé l'idée de financer une partie du budget du patrimoine par un nouveau jeu de grattage de la Française des Jeux. "Il va y avoir beaucoup de projets (de rénovation du patrimoine, ndlr) (...) il faut avoir une ressource pérenne. On a pas mal travaillé avec le président de la Française des Jeux et l'idée, c'est d'avoir un jeu à gratter sur le patrimoine", a indiqué la ministre lors de l'émission Questions d'info LCP-France Info-AFP. Interrogée sur les sommes que pourraient rapporter un tel jeu, elle a précisé : "Je pense que ça serait moins que 50 millions d'euros, moi je le situerais plutôt à la moitié de ça". "La somme reste à évaluer, il est très difficile d'anticiper, on est dans une phase de travail", a-t-elle dit. Quant à la date possible d'entrée en vigueur, la ministre de la Culture a déclaré "espérer (que ce soit) une question de mois". "Avant l'été j'espère".


Françoise Vaysse | Source LE MONITEUR HEBDO

Publié dans La Gazette...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article